Une vie, une œuvre

Alma éditeur, 25,90 €, 610 pages.
Date de parution : 5 novembre 2020. ISBN : 978-2-36279-484-1.

Née dans une famille paysanne de Bourgogne, Anne-Marie Javouhey (1779-1851) est l’une des grandes figures d’un catholicisme intrépide forgé en pleine déchristianisation révolutionnaire. Elle choisit très tôt de se consacrer à Dieu, « au soin des malades et à l’instruction des petites filles », et fonde en 1807 une « société Saint-Joseph ». Quittant alors la Côte-d’Or, non sans mésaventures, elle en fait la plus importante congrégation missionnaire féminine du XIXe siècle : les Sœurs de Saint-Joseph de Cluny, toujours actives aujourd’hui.

Un séjour en Afrique marque profondément la « sainte entreprise » à laquelle la religieuse consacre sa vie voyageuse et ses combats. Mais c’est en Guyane, au cours des années 1830, que le projet se concrétise, inspiré par les missions jésuites du Paraguay : ce sera le village de Mana, véritable monde à l’envers, où le pouvoir ne revient à aucun homme « blanc » et « propriétaire », et où les cheffes étaient aussi pauvres que ceux qu’elles dirigeaient.

Soutenue par une documentation largement inédite, cette biographie historique, dense et entraînante, retrace le parcours d’une femme d’exception dans un monde d’hommes.

Anne-Marie Javouhey paya le prix de sa détermination par d’immenses souffrances à la mesure de la grandeur des causes qu’elle épousa : la généralisation de l’instruction primaire, filles incluses, la naissance d’un clergé africain francophone, l’émancipation des esclaves, et même une vision de la société qui, sous ses apparences conformes à un monde ancien, dépassait alors les bornes du tolérable, sinon de l’imaginable. 

Biographie de l'auteure

Pascale Cornuel est née en 1951. Agrégée d’histoire en 1975, elle enseigne quelques années puis, faute de sujet de recherche qui la porte, elle vogue vers d’autres horizons que l’Université. Elle est attachée culturelle à l’ambassade de France à Bonn au moment des célébrations du bicentenaire de la Révolution et de la chute du Mur, puis elle rejoint Arte en 1992, en tant que chargée de programme, peu avant que la chaîne ne commence à diffuser.

C’est fortuitement qu’en 1995, elle découvre le village de Mana et sa fondatrice, Anne-Marie Javouhey. Elle décide alors d’en faire le sujet de sa thèse. Elle la mène sous la direction de Claude Prudhomme à l’université Lumière Lyon 2 et la soutient avec succès en 2012. Celle-ci est relayée par des Publications et Interventions tant la femme et son œuvre soulèvent de questionnements cruciaux.

Aujourd’hui, Pascale Cornuel livre un récit de cette vie, romanesque à souhait, du soir de l’Ancien régime aux tumultes de temps nouveaux qui se cherchent, en France et au-delà des mers. Un récit captivant et une invitation à sortir de grilles de lecture convenues pour appréhender une destinée hors normes.

Pascale Cornuel présente son livre

Annette Wieviorka reçoit Pascale Cornuel sur RCJ

Alma éditeur, 25,90 €, 610 pages. Date de parution : 5 novembre 2020. ISBN : 978-2-36279-484-1.

Les commentaires sont fermés.

  • Ce site est, pour ceux qui le désirent, un complément au livre de Pascale Cornuel